Annexes 2388

J’ai rencontré l'ambassadeur Worf dans sa demeure sur Qo'noS. Il n'a parlé à aucun journaliste depuis les événements entourant l’explosion Hobus. L'ambassadeur est un vieil ami de ma famille, c'est pourquoi je pensais que je pourrais être capable de parler avec lui. Il semble que j'avais raison.

L’ambassadeur Worf est un guerrier. Il n’est manifestement pas encore remis des blessures presque mortelles qu’il a reçues dans sa lutte contre le dément Nero. Tout aussi manifestement, il refuse de permettre à ses blessures de le ralentir.

Il est aussi furieux contre moi.

Que faites-vous ici? Connaissez-vous la folie de vos actions ? Errer seul dans Qo'noS ? La Fédération n'est pas très… populaire.

Il est bon de vous voir aussi, Worf.

Que dirait votre père s’il savait que si vous étiez ici ?

[Je croise son regard en gardant le mien très stable. L’ambassadeur Worf est le genre d'homme qui respecte la confiance et la franchise.]

Il dirait probablement la même chose qu'il avait l'habitude de dire. "A quoi Jake peut bien penser !" Et puis il dirait maintenant que je suis un homme, capable de prendre mes propres décisions. J'ai grandi.

Bah! Grandi. [Il me grogne dessus, mais s'installe dans son fauteuil]

Et comment avez-vous réussi à me rejoindre?

Ce serait révéler mes sources, ce qu’un bon journaliste ne fait jamais.

Savez-vous combien il est dangereux d'être un citoyen de la Fédération en espace Klingon ? Un seul faux pas, et vous trouvez les ennuis. Un grand nombre d’ennuis.

Relax, je n'ai pas l’intention de m’attirer des ennuis.

On ne le fait jamais. Mais on  est souvent en danger, indépendamment de nos intentions.

Je voulais juste une occasion de discuter avec vous.

Nous sommes en train de discuter.

Oui, je suppose que nous le sommes. Mais je voulais vous interviewer, et savoir votre histoire.

[Il me lance un regard de considération.] Très bien. Mais je ne conviens à votre demande qu’à deux conditions.

Nommez-les !

Vous accepterez les services d'un de mes gardes tant que vous resterez sur Qo'noS. Et une fois que vous serez parti, vous ne pourrez plus revenir en espace Klingon sans ma permission.

Mais un journaliste doit être en mesure de se déplacer facilement. Avoir un garde avec moi va juste me ralentir, et…

Non. Vous devez accepter mes termes ou je vous fais renvoyer à la Fédération. Les tempéraments d’ici sont... élevés.

En raison du conflit Gorn ?

[Il grogne] Je n’ai pas en mesure de vous le dire.

Très bien. [Je change mon approche, voyant qu'il ne bougera pas sur ce sujet] Êtes-vous en mesure de parler de votre récente rencontre avec Nero ? Et la destruction de la flotte Klingon ?

Je ne veux pas parler de ces événements. Je crois que l’ambassadeur Picard a déjà parlé longuement sur ce qui s'est passé. Je n'ai rien à ajouter à ses propos.

Bon, et pouvez vous me dire pourquoi les Klingons ont envoyé une flotte dans la bataille alors qu’ils avaient d'abord refusé d'aider l'évacuation de Romulus ?

Nous n’aidions pas les Romuliens. Nero a commencé à attaquer des navires Klingon. Bien sûr, nous sommes entrés dans la bataille. Ne pas le faire aurait été impensable. L'Empire ne peut pas simplement rester là et ignorer ses attaques.

Pourquoi l'Empire Klingon ne voulait pas aider les Romuliens?

Les Romuliens ne sont pas des amis de l'Empire. Et nous avions nos propres…  préoccupations à l'époque.

Vous voulez dire le conflit avec les Gorn?

Comme je l'ai déjà dit, je ne suis pas en mesure de discuter de ces choses. Répéter la question ne changera pas la réponse.

On ne peut pas m’en vouloir pour avoir essayé. [Je souris] J'ai entendu dire qu’il ya eu des problèmes ici sur Qo'noS avec des membres du Haut Conseil qui prétendent que vous avez conduit la flotte dans les bras de Nero dans le cadre d'un stratagème de la Fédération visant à affaiblir l'Empire…

[Il frappe son poing sur la table et se penche en avant, m’interrompant.]

C'est ridicule! La Fédération ne m'aurait jamais demandé une telle chose, et je ne pourrais certainement jamais faire ça ! Ce serait déshonorant et lâche!

Je ne pensais pas que vous l’aviez fait ! Toute personne qui vous connaît sait que ça ne pouvait pas être vrai ! Ce que je voulais savoir c’est ce que qui se passe sur Qo'noS depuis lors. Vous sentez-vous en sécurité?

[Il rit. Ce n'est pas un spectacle qu’on voit souvent, ce qui me fascine.] Je suis autant en sécurité ici que partout ailleurs. Le chancelier Martok a clairement indiqué qu’il m’appuyait. Toute personne qui ose me questionner devra faire face à lui. Et je me délecterais d’avoir une chance de me battre pour défendre mon nom !

[Il sourit, et se penche en arrière]

Et je serais ravi de voir quelqu’un d’assez stupide pour dire de telles choses à Grilka.

Votre épouse. Comment est-elle?

Elle est glorieuse.

Eh bien, ça je le sais. Comment va-t-elle? Elle vient d’accoucher, n’est ce pas ?

En effet. Et son cri résonna à travers la ville quand elle enfanta mon fils.

C’est... super.

Oui. [Il sourit, peut-être quelque peu béatement] Ça l’est.

Il s'agit de votre deuxième fils, n'est-ce pas?

Oui. J’en suis très fier.

Que pensez-vous que son avenir sera ? Va-t-il grandir en temps de paix, ou en temps de guerre ? Je sais que vous ne pouvez pas dire grand-chose, mais s'il vous plaît. Avec tout ce qui se passe ces derniers temps - de la perte de Romulus, le combat avec Nero, le conflit avec les Gorn - pensez-vous que la guerre est à venir?

[Il me regarde, assez intensément pour que je commence à m'inquiéter]

Il ya toujours la guerre. Seuls changent les participants.

Pensez-vous qu’une guerre entre l'Empire et la Fédération est envisageable ?

[Il ne répond pas]

Et si c’est le cas, que ferez-vous ?

Je ne sais pas.

Réactions (95)

Afficher sur le forum

Que pensez-vous de Star Trek Online ?

120 aiment, 43 pas.
Note moyenne : (168 évaluations | 20 critiques)
5,6 / 10 - Assez bien
Evaluation détaillée de Star Trek Online
(94 évaluations détaillées)

Evaluer ce jeu

197 joliens y jouent, 405 y ont joué.