Starfleet : classe Discovery

Starfleet – Classe Discovery

Spécifications de la classe

Dimensions

  • Longueur totale : 355 mètres
  • Hauteur totale : 80 mètres (impulsion); 64 mètres (distorsion)
  • Envergure totale : 135 mètres
  • Tonnage : 715 000 tonnes

Systèmes défensifs

  • Grille de déflecteurs avancée
  • Détecteurs et verrouillage de cibles améliorés
  • Générateurs de boucliers renforcés
  • Plaquage de coque en alliage de tinanium renforcé

Vitesse

  • Vitesse de croisière : distorsion 8
  • Vitesse maximale : distorsion 9,995

Systèmes offensifs

  • Grilles de phaseurs type X avant et arrière
  • Lanceurs de torpilles avant et arrière

Vaisseau de classe Discovery

Vaisseau scientifique longue portée, mise en service en 2400

La classe Intrepid a fait ses preuves en tant que vaisseau de longue distance grâce au temps qu'à passé l'USS Voyager dans le Quadrant Delta. Il a accompli avec succès un voyage de 70 000 années-lumière sans avoir eu accès au matériel ou aux installations de Starfleet, ce qui en a fait un modèle pour les futurs vaisseaux d'exploration lointaine.

Inspirés par le Voyager, les équipes de conception d'Utopia Planitia ont mis au point une version de la classe Intrepid mise à jour avec les dernières technologies et avancées scientifiques en terme de conception de Starfleet. La classe Discovery, de même que ses classes soeurs Intrepid et Cochrane, est parfaite pour assurer de longues missions d'exploration sans avoir besoin d'assistance ou de support de Starfleet. Elle est également équipée pour soutenir une flotte ou assurer seule des missions de patrouille.

Classe Discovery - vue de faceClasse Discovery - vue de face

Conçue principalement pour l'exploration, la classe Discovery dispose d'importantes installations scientifiques et de laboratoires ainsi que de consoles supplémentaires sur le pont destinées aux officiers scientifiques. Ses laboratoires sont conçus pour permettre à l'équipage de mettre les expériences en stase pendant les urgences, ce qui sécurise les principales données en cas d'accident.

Pour maximiser l'efficacité du moteur, les concepteurs ont gardé les pylônes à géométrie variable de la classe Intrepid en les améliorant un peu, permettant de réduire la perte d'énergie de 7% par rapport aux vaisseaux de Starfleet de taille similaire. Le Discovery bénéficie aussi de lames de distorsion qui se déploient lorsque le vaisseau utilise les vitesses supra-luminiques. Elles permettent d'augmenter la stabilité du navire lorsqu'il voyage à vitesse de distorsion élevée ou utilise des conduits de trans-distorsion. Le Corps Scientifique de Starfleet effectue une étude à long terme sur l'efficacité des lames de distorsion avant de recommander ou non leur incorporation dans d'autres développements.

Classe Discovery - vue de dessusClasse Discovery - vue de dessus

Au combat, le Discovery n'a pas la puissance de feu d'un vaisseau d'escorte mais dispose d'un avantage technologique sur tous ses adversaires, à part peut-être les mieux équipés. Ses détecteurs dernier cri peuvent identifier les faiblesses des vaisseaux ennemis, les localiser et les pister, et même détecter certains navires camouflés. Son système de ciblage de pointe lui permet de verrouiller rapidement un ennemi, le rendant idéal pour attaquer de petites cibles rapides. Ce système de visée est également très au point pour viser des sous-systèmes précis, ce qui permet de détruire très rapidement les boucliers ou les moteurs d'un adversaire. Son rayon tracteur amélioré peut maintenir un ennemi en place pour une attaque coordonnée, et sa grille de déflecteurs de pointe peut être reconfigurée pour assister les navires alliés en leur transférant de l'énergie ou en renforçant leurs boucliers. Les déflecteurs peuvent même être utilisés pour dissiper un rayon tracteur piégeant un allié.

Classe Discovery - vue de côtéClasse Discovery - vue de côté

Les autres avancées technologiques dont bénéficie la classe Discovery comprennent des holo-émetteurs pour l'équipage photonique, des instruments de navigation améliorés, une chambre à matrice de dilithium reconfigurée permettant au vaisseau d'utiliser sans risque et pendant un certain temps un crystal endommagé, et bien sûr un laboratoire d'astrométrique.

« Nous avons pris tout ce qui fonctionnait bien dans l'Intrepid et l'avons amélioré » a déclaré le commandant Jacob Kurtz, concepteur principal de la classe Discovery. « Ce navire restera ce qui se fait de mieux dans l'exploration pour les années à venir. »

Réactions (26)

Afficher sur le forum

  • En chargement...

Que pensez-vous de Star Trek Online ?

120 aiment, 43 pas.
Note moyenne : (168 évaluations | 20 critiques)
5,6 / 10 - Assez bien
Evaluation détaillée de Star Trek Online
(94 évaluations détaillées)

Evaluer ce jeu

197 joliens y jouent, 405 y ont joué.