Bienvenue sur JeuxOnLine - MMO, MMORPG et MOBA !
Les sites de JeuxOnLine...
 

2391

 
Sommaire
 

CHAPITRE 12

Les raids de pirates Nausicaans continuent de perturber les lignes maritimes sur les frontières de l'espace de la Fédération  En colère devant ce qu'ils perçoivent comme un manque de réaction  de Starfleet et du gouvernement de la Fédération, la Fédération de l'Union des transports recommande que ses membres refusent tout transport cargos sans une protection adéquate.


Cela entraîne une crise au sein du gouvernement de la Fédération. Avec autant de navires affectés au efforts de secours Romulien et Cardassien, le gouvernement comptait essentiellement sur les navires civils pour les livraisons de routine  vers les mondes et les protectorats de la Fédération. Mais l'action de l'Union risque de compromettre le transferts de duplicateurs à Alpha Centauri et les fournitures médicales d'urgence à destination de Rutia IV.

Le Président de la Fédération Bacco Nan répond personnellement aux dirigeants de l'union de transport, mais le syndicat refuse changer de position en disant que c'est une question de sécurité - un trop grand nombre de navires et de trop nombreuses équipes ont été perdus dans les raids Nausicaans. Les conseillers du Président proposent que les navires affectés à des missions d'exploration et scientifique soient redirigés vers la défense des frontières, mais beaucoup de ces navires sont dans l'espace lointain et ils pourraient mettre des mois à revenir.

Starfleet Command accepte à contrecoeur de se replier de la frontière Klingon Romulienne et de réaffecter ces navires de patrouille pour les lignes maritimes. Les dirigeants de certains des mondes Romuliens protestent énergiquement, rappelant la promesse de la Fédération mais ils sont réduis au silence après une forte réprimande de l'amiral Taris. "Nous sommes Romuliens. Nous gagnons nos propres batailles. Je préfère voir des Romuliens mourir avec la fierté dans leurs coeurs et les épées dans leurs mains que d'implorer leur protection comme de jeune animaux effrayés".


Avec la Fédération retirée de la frontière Romulienne, le chancelier Martok s'engage à honorer sa promesse de participer, avec la médiation de la Fédération, aux négociations de paix avec les Gorns. Des représentants   Klingons, Gorn et Nausicaans viennent à la conférence sur Deep Space K-7  et de la Fédération envoie certains de ses diplomates les plus célèbres de faciliter les pourparlers.

Les progrès initiaux semblent prometteurs, mais deux jours plus tard un engin explosif caché dans un panier blesse gravement l'Ambassadeur Zogozin de Gorn. Les délégations Klingon, Gorn et Nausicaan  se préparent alors pour un départ immédiat, mais sont bloqués par la sécurité de Starfleet qui verrouille la station au cours de la chasse à l'agresseur de Zogozin.

Deux jours après l'attaque, J'dah, un Klingon ayant des liens avec des groupes extrémistes opposés au régime de Martok, est retrouvé mort. Les agents de sécurité détermine que J'dah a été tué par un tir de disrupteur à bout portant et expulsé par un sas une heure après l'explosion qui a blessé Zogozin. Si le corps de J'dah n'était pas resté accroché à la station, il aurait disparu. L'enquête a démontré que J'dah était la personne qui a  posé l'explosif qui a blessé l'ambassadeur Gorn, mais son meurtrier n'a pas été trouvé. Les preuves laissées dans les quartiers de J'dah indique que sa cible était l'équipe de négociation de la Fédération, qui sont tous sortis  indemne.

Après l'attaque, les pourparlers entre les Klingons et Gorn sont rompus. Les Klingons poursuivent leur avance en territoire Gorn, et les Gorns, conscients de la nécessité de protéger leur terre natale, rappellent leurs navires de leurs territoires frontaliers. Le Roi Slathis approche les Letheans pour obtenir de l'aide, mais la plupart des analystes estiment que les Gorns n'ont pas les moyens d'embaucher des mercenaires Letheans tout en continuant de payer le prix convenu avec les Nausicaans pour leur soutien.

Avec le retrait des navires de la Fédération en provenance de la frontière Romulo-Klingonne, les radicaux du Haut Conseil Klingon poussent à une reprise de la campagne Romulienne. Martok exhorte ses disciples à la prudence, préférant se concentrer sur les Gorns et la création d'une Force de Défense Klingonne équivalente à celle du pré-Dominion.

Rabroués par Martok, le conseiller J'mpok rassemble les commandants de vaisseaux fidèles à sa maison et à celles de ses alliés et envahit le système Zeta Pictoris. Ils entre en conflit avec une flotte commandée par l'amiral Taris qui force les Klingons à la retraite. Les survivants de la bataille rapportent l'apparition de vaisseaux très avancée du côté Romulien, mais leur existence ne peut être confirmée. Martok commandes au service d'espionnage d'examiner les rapports plus en détail, et le groupe de combat choS est envoyé pour enquêter.

Les analystes politiques de la Fédération disent que bien que la campagne des radicaux Klingons dans le système Zeta Pictoris a été un échec, J'mpok met en evidence un point : Si Martok n'est pas disposé à mener des Klingons dans la bataille, il en est d'autres qui le feront. Le Haut Conseil commence à se diviser entre ceux qui sont fidèles à Martok et ceux qui préfèrent un nouveau commandement.


La victoire de Taris dans le système Zeta Pictoris rassemble les Romuliens, qui sont désespérément à la recherche de signe de leur ancienne gloire. Rator III est le premier à proclamer que Taris est le chef de l'Empire Romulien, rapidement suivi par le Premier Achenar Prime et plus d'une douzaine d'autres mondes. Dans une allocution diffusée dans l'ensemble de l'empire, Taris dit: "Je suis un commandant militaire, et je préférerais  le rester. La mer de la politique est submergée de dangers cachés et les périls son légions, toute personne sage éviterait d'y naviguer. Mais mon Empire appelle et je ne peux pas résister à son plaidoyer". Taris demande aux dirigeants des colonies de se rencontrer au Rator III afin de choisir les représentants pour un nouveau Sénat Romulien et faire des plans pour organiser un gouvernement et construire une nouvelle capitale.

Un agent de la Fédération infiltré dans la flotte qui a quitté l'espace avec Sela en 2386 a signalé que Sela et ses adeptes ont atterri sur Makar, une planète de classe M dans le Quadrant Beta pourvue d'abondantes ressources de decalithium et de métaux lourds. Une race humanoïde avec la technologie équivalente à l'âge de fer de la Terre vit sur deux des continent tempérées du sud, mais Sela estime que la population n'est qu'une ressource naturelle de plus, et en quelques semaines, ses forces obtiennent des centaines de Makarans travaillant dans les mines.

L'agent a également signalé que le navire Sela a capté un signal similaire aux singularités quantiques artificielles créées par les Romuliens pour l'utilisation de leurs moteurs de distorsion, ainsi que les traces d'un énorme champ gravitationnel. Sela a dépêché deux navires pour enquêter sur ces anomalies.

Annexes : Rapport Makar

Le Conseil Detapa Cardassien obtient une grande victoire quand il conclut les négociations avec Grand Nagus Ferengi Rom pour l'aide à la reconstruction de leurs complexes industriels. Rom fournit le financement pour la reconstruction des usines, les maisons de conception et la reproduction, ainsi que le retour de plusieurs   artefacts Jevonites, reliques sacrés pour les adeptes d'Oralians, au ministère de la Culture cardassien. En retour, Rom reçoit des accords commerciaux exclusifs sur le commerce de marchandises cardassien une fois les usines réouvertes. Alors que Rom est réputé par de nombreux Ferengi pour son manque de lobes quand il s'agit de business, si l'opération réussit, ce pourrait être l'une des dispositions les plus lucratives de l'histoire récente.

Sur Terre, la Cour suprême de la Fédération tranche  en faveur de Phillipa Louvois, les éditeurs et programmeurs d'holo-romans, en disant que les lois de Cumberland ne s'appliquent pas aux formes de vie artificielles et holographiques non-sensibles. Il revient à la Fondation Soong d'avoir un recours collectif à un tribunal inférieur afin de déterminer ce qui définit la sensibilité au sens juridique. Non content de poursuite de son ordre du jour dans les tribunaux, la Fondation Soong lance une campagne pour faire pression sur les autres mondes de la Fédération pour ajouter des droits aux formes de vie artificielle dans la Constitution.

Répondant à la possibilité de la présence de l'espèce 8.472 dans l'espace de la Fédération, Starfleet Command assigne une équipe spéciale pour enquêter sur d'éventuelles apparitions. Une équipe de scientifiques qualifiés, des diplomates et des experts en matière de sécurité se penche sur les signes de présence de l'espèce dans le Quadrant Alpha et la formulation de plans d'action possible. Dans un premier temps à leurs recherches, l'équipe procède à des entrevues de l'équipage de l'Enterprise-E, qui a constaté des anomalies dans la nébuleuse C-5 McAllister, et d'anciens membres de l'équipage de Voyager, qui est le seul navire de Starfleet connu pour avoir eu des contacts avec les mystérieux étrangers.

Et, citant le succès de la grande diversité des équipages de l'USS Titan et ses navires jumeaux, Starfleet assigne un comité à envisager d'élargir les critères d'admission à l'Académie de Starfleet pour offrir davantage de possibilités pour les mondes qui ont une alliance formelle avec la Fédération, mais  qui ne sont pas membres à part entière de l'UFP. "Tout le monde ne connaît pas un capitaine de Starfleet afin d'obtenir une recommandation personnelle", a déclaré le porte-parole  Marie Durant. "Cela ne signifie pas qu'ils ne seraient pas de bons officiers."

 
1|2|3|4|5|6|7|8|9|10|11|12|13

Imprimer | 95 commentaires

Conditions générales d'utilisation - Signaler un contenu illicite
Hébergé par JeuxOnLine, le site des MMORPG, MMO et MOBA. Tous droits réservés.
Webdesign : FOSS - Développement : Meliagan


Capture
Signaler une annonce